Thérèse de Jésus

Sa Vie

« Je suis vôtre ; pour vous je suis née,
Que voulez-vous faire de moi ? »
(Poéme II)

A l’aube du Siècle d’Or espagnol, siècle des grandes conquêtes américaines, du développement de la foi et de la culture, naît Teresa le 28 mars 1515, à Avila. Ses parents, Dom Alonso de Cepeda et madame Béatrice de Ahumada. Elle est baptisée le 4 avril sous le nom de Teresa de Ahumada. Dans ses veines court “du sang juif” qui affecte positivement et profondément la vie de Teresa.

Le désir de l’infini la fascinait déjà depuis sa première enfance, à l’âge de 7 ans, avec son frère Rodrigo, elle cherche à “aller à la terre des maures” afin de mourir martyre. Durant l’année 1528, meurt sa mère à Gotarrendura. Se retrouvant seule Teresa va chercher une protection aux pieds de la Vierge, en lui demandant que désormais elle soit “sa mère”.

A l’âge de vingt et un ans, en dépit de l’opposition paternelle, Teresa entre au Monastère de l’Incarnation à Avila. Sa vie se passe dans l’atmosphère monastique, donnée à la prière et à la méditation.

Dans ses écrits, Teresa indique ses grandes luttes pour atteindre la perfection.   

En savoir plus

Son Message

« C’est un très bon ami que le Christ, car nous voyons l’Homme. »
(V 22,10)

Teresa nous encourage à vivre l’aventure d’aller à la rencontre de l’Humanité du Christ.

Le « Bon Jésus » celui qui nous manifeste le Visage du Père, la plénitude de son amour et de sa Présence, telle est l’expérience fondamentale de la vie et de la doctrine de Teresa. Une recherche continue du Christ dans les Évangiles et un dialogue d’amitié, dans un « face à face » avec celui dont nous nous savons aimés.

C’est à travers la lecture des Evangiles, que l’Humanité du Christ illumine peu à peu Teresa, se révélant dans sa propre vie comme : Ami – Frère – Père et Sauveur. Ainsi elle parvient à être vraiment Teresa de Jésus.

Teresa nous invite à aller sur les pas du « Maître » à revivre dans notre vie cette rencontre vitale avec la personne de Jésus, à méditer constamment les mystères de son Humanité, à marcher dans sa compagnie et à jouir de sa présence.

En savoir plus.